Pierre Combet-Descombes

Cannot set variable `max_execution_time` to `120` in your PHP configuration!
Probably you do not have proper privileges.

Pierre Combet-Descombes (Lyon 24 Mars 1885 – Lyon 19 Décembre 1966)

Il fut élève à l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon de 1900 à 1905 où il s’intéressa à l’architecture et aux arts décoratifs. A côté de la peinture de chevalet, il se passionna pour la technique du monotype, qui répondait à son désir de multiplier les essais et d'obtenir des effets très particuliers à cette technique qu'il poussa très loin, grattant, rehaussant de points colorés, etc. Il utilisait très adroitement sa grande connaissance de la littérature et de la poésie : Bestiaire, la cathédrale des aveugles… En 1917, il rendit un fabuleux hommage à Charles Baudelaire ( ( 1821-1867 ) dont il pouvait citer les Fleurs du Mal sans faillir.
Il s’engagea également dans une activité intense de décorateur et d’illustrateur. Son amour pour le théâtre l’entraîna dans la conception de décors et la création de costumes. Il collabora avec Suzette Guillaud pour les Spectacles d’Art Libre. Il décora la salle du Conseil de la Mairie du troisième arrondissement.
Le corps secret de la femme, le corps baudelairien, le côté putain, la femme livrée aux pires excès de l'âme humaine hantèrent violemment son oeuvre dans sa jeunesse. L'âge venu, il s'apaisa.
Il participa au Salon de la Société Lyonnaise des Beaux-Arts où il obtint une mention honorable en 1909 et une Troisième Médaille en 1910, puis au Salon d’Automne de Lyon jusqu’en 1924, et à celui de Paris de manière épisodique. Fondateur du Salon du Sud-Est, il en assuma la présidence de 1938 à 1953. Il mourut tragiquement dans l’incendie accidentel de son appartement des pentes de la Croix-Rousse, dans la rue Ruplinger. Devant son œuvre, on pense à Toulouse-Lautrec ( 1864-1901 ), et bien entendu à Edgar Degas ( 1834-1917 ) conduit par ses recherches et la perte de la vue, aux vertiges abstraits des " Etats d’Yeux " .
Alain Vollerin
Crtitique et historien d'art